JAMES ELLROY...J'y étais !

Publié le par Vonnette

Lors de son passage en France, pour la sortie de son dernier livre, "La malédiction Hilliker" le grand James Ellroy était en séance dédicace dans ma ville de province ! Une belle occasion pour moi de rencontrer ce grand écrivain américain...

Je ne suis pas une inconditionnelle de l'écrivain, à part  le "Dahlia noir" je n'ai rien lu de lui, mais je ne pouvais pas ne pas aller à sa rencontre. A peine arrivé dans la librairie, après le passage obligé de photographies pour les journaux locaux, il salue son public, réclame un café et commence ses dédicaces en précisant qu'il signera même les livres de poche les plus miteux ! Moi j'ai oublié mon bouquin mais au vu de la file qui se présente devant lui, je ne suis pas mécontente de ne pas avoir à attendre debout pendant au moins deux heures ! Je monte donc à l'étage de la librairie où va avoir lieu la rencontre avec ce phénomène venu d'outre-atlantique, mais là, déception il n'y a déjà plus de places et je me retrouve donc dans le fond de la salle...debout ! Mais bon tant pis, la table prévue pour la prise de parole est surélevée par rapport au public, je ne raterai donc pas une miette.

Après quelques instants d'attente, James Ellroy arrive en compagnie de son interprète, il a interrompu sa séance de dédicaces pour ne pas engendrer un trop grand retard, et il devra la reprendre par la suite. La libraire commence son interview et l'écrivain salue son public d'un : "Good evening, motherfuckers" !

Il nous remercie d'être aussi nombreux  pour le rencontrer , alors que nous avions surement d'autres choses intéressantes à faire comme :"baiser, nous droguer ou nous prosterner devant ce stupide président Obama..".!!!" Voilà le ton de la conférence est donnée !

Ce soir il n'est pas questions de polars, mais James Ellroy répond aux questions sur son livre autobiographique :"La malédiction Hilliker" du nom de sa mère assassinée lorsqu'il avait 10 ans. Assassinat qui lui avait inspiré le célèbre "Dahlia Noir". Il raconte que sa mère l'avait giflé lorsqu'il lui avait confié qu'il voulait aller vivre chez son "enculé" de pére. Il avait alors souhaité sa mort...et trois mois plus tard elle avait été assassiné. Cet assassinat engendra en lui une forte culpabilité. Son livre évoque les femmes de sa vie et cette obsession des femmes qui l'habite, mais il dénie l'addiction et explique que dans son livre il n'y a rien de sexuel que du spirituel. Il avoue aussi être pour la peine de mort pour les agresseurs et les assassins de femmes.  Depuis quelques années il a rencontré l'amour de sa vie, Erika, qui se promène dans notre belle ville car elle en a assez de l'entendre "raconter ses conneries" !

Pour clôre cette rencontre le public a la parole : "croit-il en Dieu" ? oui il est croyant.  "Aime-t-il une autre musique que le classique" ? Le jazz  (YES !!!!!) mais surtout pas le rock qui est une musique pour tous ceux qui ne savent pas grandir (hum, hum) et  notre Jeanne D'arc nationale et bien il s'en "fout" il sait simplement "qu'elle a cramé dans cette ville"...Voilà c'est fini le grand James Ellroy a été fidèle à son image tout en démesure et en provocation !

Et moi je regagne mes pénates heureuse d'avoir vu en chair et en os ce grand nom de la littérature américaine !

 

L ECRIVAIN AMERICAIN JAMES ELLROY EN DEDICACE A L ARMITIERE 

L ECRIVAIN AMERICAIN JAMES ELLROY EN DEDICACE A L ARMITIERE 

Dick Contino's bluesDestination morgueThe hilliker curse

Ma part d'ombreUnderworld USA - Underworld USA, T3Le quatuor de Los Angeles - Le quatuor de Los Angeles, T1

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Un peu de tout....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mic 05/02/2011 12:25


Un grand merci Vonnette pour cet excellent billet, que j'aurais certainement l'occasion de relire, tellement il m'a fait plaisir... Putain! quelle chance tu as eu, j'aurais bien aimé t'accompagner,
même si le personnage (car c'en est un!) de James Ellroy m'interpelle beaucoup. As-tu lu la malédiction Hilliker? Il me tente vraiment ...
Etant un assez piètre lecteur, je suis incapable de dire si Ellroy est un grand écrivain ou pas! car ce qui me frappe dans son oeuvre, c'est que ses livres sont écrit différemment de l'un à l'autre
avec un style qui n'est jamais le même, au point de me demander si comme Charles Bukowski, c'est à travers différents états qu'il attaque ses romans. "Un tueur sur la route" reste mon préféré, il
fait référence au fameux Charles Manson ... en tout cas, je te remercie pour ce petit moment de bonheur que tu m'as donné, on en a besoin en ce moment! A bientôt, très chère Vonnette, amitiés, MIC.


Vonnette 05/02/2011 16:10



Ce fut une "sacré" rencontre même si ne suis pas une fan. Ce mec c'est un Monument... ! Je n'ai pas lu "La malédiction Hilliker" et je ne pense pas le lire, en effet "Ma part d'ombre" autre livre
autobiographique d'Ellroy n'avait remporté qu'un succés mitigé, si je me rappelle bien. Je vais plutôt priviliéger ses polars comme par exemple "LA Confidential" ou sa trilogie "Underworld USA et
j'ai beaucoup aimé le "Dahlia noir" naturellement.


A très bientôt, MIC


Vonnette



silvi 03/02/2011 13:01


un auteur que n'ai pas lu, mais que j'aimerais découvrir


Vonnette 03/02/2011 15:16



Un auteur contreversé aux Etats-Unis mais très apprécié en France, en tout cas un "sacré" bonhomme


A bientôt


Vonnette



bouma 02/02/2011 13:46


eh bien quelle aventure ! en ce qui me concerne et étant une fan de rock, ça ne me gène pas de ne pas arriver à grandir (au sens propre comme au figuré ;-)


Vonnette 02/02/2011 23:17



Une rencontre mémorable qui me laisse un bon souvenir !