WYNTON MARSALIS

Publié le par Vonnette

Pour tous ceux qui comme moi n'ont pas pu se rendre à Marciac !

 

 Hier soir  "les chanceux " ont pu entendre en live ce grand monsieur qu'est Wynton Marsalis !  

"Trompettiste brillant, Winton Marsalis se partage entre deux passions avec la même virtuosité : le jazz et la musique classique. Musicien précoce, il esquisse ses premières notes à l'âge de 6 ans, avant de découvrir simultanément les partitions de Haydn et les univers de Duke Ellington ou encore de Louis Amstrong en 1982. Dès lors, les enregistrements s'enchaînent, révélant son style sophistiqué et son jeu particulièrement fluide, quel que soit le registre dans lequel il se produit. De l'exploration de Haendel  ou Purcell au swing de 'Liberty!" (1997) ou de 'From The Plantation to The Penitentiary' (2007), Wynton Marsalis fait preuve d'une maîtrise technique sans failles, qui lui vaut d'être l'un des musiciens de jazz les plus sollicités de sa génération."

 

Wynton Marsalis, fidèle du festival

 

  "Marciacais de cœur, Wynton Marsalis a choisi cette année, pour sa première apparition sous chapiteau, de se frotter à un répertoire local. Non pas celui des Armagnacs et autres bandas pittoresques, mais celui du Hot Club de France, jadis immortalisé par Stéphane Grappelli et Django Reinhardt."

 

 

 

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nathalia 06/08/2010 22:20


Bonsoir Vonnette
Pas de Marciac pour moi ce soir
Et oui quel talentueux trompettiste Marsalis, je l'ai écouté il y a 2 ans avec Galliano ils ont re visités le répertoire de Piaf j'avais adoré

Quelques commentaire sur mon concert de la semaine dernière et oui déja une semaine depuis ce concert de Diana Krall, trop court, très jazz je l'avais écouté sur sa dernière tournée en octobre
dernier et son album Quets nights tres bossa nova, je m'attendais à re voir le meme spectacle avec la meme set list mais pas du tout que du tres bon jazz et agréable, et les morceaux se sont
enchainés à une vitesse folle au son de sa belle voix ...Trop court

la première partie était également à la hauteur avec Aaron Hermann, lui aussi un pianiste hors du commun qui joue debout et j'ai adoré ses compositions de voir un jeune de 29 ans s'approprier le
jazz de cette manière c'est vraiment que du plaisir, d'écouter ces musiciens perpétuer cette musique et d'être aussi créatif le festival de Marciac a encore de beaux jours devant lui avec des
musiciens comme ca ...

Ce soir Paco de Lucia (plus de billets en vente) je crois et pour moi le festival off dimanche si beau temps. merci pour tes articles


Vonnette 07/08/2010 09:20



Merci beaucoup Nathalia pour ces" brèves" de Marciac! !! Quel bon reporter !


A bientôt pour une autre chronique ?


Vonnette