LES SEIGNEURS d'Olivier DAHAN

Publié le par Vonnette

 

Affiche française - Les SeigneursLE SYPNOSIS

"Patrick Orbéra, la cinquantaine, est une ancienne gloire du football qui a totalement raté sa reconversion. Sans emploi, alcoolique et ruiné, il n'a même plus le droit de voir sa fille Laura. Contraint par un juge de retrouver un emploi stable, il n'a d'autre choix que de partir sur une petite île bretonne, pour entraîner l'équie de foot locale. Si ils gagnent les 3 prochains matchs, ils réuniront assez d'argent pour sauver la conserverie de l'île, placée en redressement judiciaire, et qui emploie la moitié des habitants. Patrick Orbéra est immédiatement confronté à un obstacle majeur : transformer des pêcheurs en footballeurs quasi-professionnels. Il décide alors de faire appel à ses anciens coéquipiers pour l'aider à hisser le petit club breton parmi les grands..."

MON AVIS

Ce film se passe sur l'île de Molène, et pour cette raison je suis allée le voir. Ses détracteurs l''ayant déjà assassiné à peine sorti, je ne m'attendais pas à voir un chef-d'oeuvre mais j'espérais voir des jolies prises de vues de l'ile.

Eh bien j'écris ce billet, pour me faire l'avocat du diable et pour oser dire que j'ai vu un joli film, qui m'a touché et que j'ai trouvé agréable à regarder. Bien sur le trait est forcé et caricatural, surtout le personnage de Gad Elmaleh, bien sur Franck Dubosc fait du Dubosc, mais José Garcia est fidèle à lui-même, Joey Starr joue mieux qu'il ne chante (c'est un avis perso : j'ai horreur du RAP !), Ramzy est génial en toxico et Jean-Pierre Marielle remplit fort bien son rôle de breton taiseux. 

Une jolie scène à retenue mon attention : Les supporters de Molène sont interdits de terrain après y avoir lancé un fumigène. Aussi on les retrouve à soutenir leur équipe en pleine mer, à bord des bateaux de pêche avec musique bretonne, Gwenn Ha Du* flottant au vent et cornes de brume sonnant à tout rompre !

Le réalisateur de "La Môme" nous offre une comédie sur fonds de fable sociale, et sous couvert de l'humour et du ballon rond, le spectateur est confronté aux difficultés des habitants à conserver leur emploi et au spectre du chômage. Du déjà vu tous les soirs au journal télévisé de 20 heures me direz-vous, c'est banal, certes, mais pour un soir, faire la nique au sort et en rire, ça fait du bien na !

*Gwenn Ha Du : drapeau breton

 


 "Île-Molène est un petit village français, situé dans le département du Finistère. Ses habitants sont appelés les Molénais et les Molénaises. La commune s'étend sur 0,8 km2 et compte 211 habitants. Entouré par les communes de Ouessant, Le Conquet et Lampaul-Plouarzel, Île-Molène est situé à 35 km au Nord-Ouest de Brest la plus grande ville à proximité."

 Localisation d'Île-Molène

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

100drine 07/11/2012 23:11

rien que l'affiche me fait passer mon chemin sans m'arrêter !

Vonnette 07/11/2012 23:27



C'est dommage il suffit parfois de peu de choses pour rater un film sympathique !



Jul 26/10/2012 15:11

J'avoue, je fais partie des détracteurs de ce film (sans l'avoir vu, honte sur moi !!).
Tant mieux si ce genre de film existe mais j'avais la sensation que ce n'était pas pour moi, en ayant vu la bande annonce !!!
Juste parce qu'il n'y a que les c*** qui ne changent pas d'avis, je le verrais avec plaisir à la tv :-) PROMIS !

Vonnette 26/10/2012 16:26



Tu fais partie de ces gens Jul qui se font une idée négative d'un film sans le voir ? Ca m'étonne de toi !et bien malgré ses nombreux détracteurs je crois savoir que ce film fait son p'tit
bonhomme de chemin...Mais en effet regarde-le à la télé,  tu changeras peut-être d'avis à ce moment-là !



Philisine Cave 17/10/2012 13:45

Molène, une petite île magnifique comme sa grande soeur Ouessant (juste à côté). Pour ce qui est du film, voir de bons sentiments fait du bien, s'en priver serait regrettable.

Vonnette 18/10/2012 23:44



En effet un film plein de bons sentiments et plutôt bien joué, alors pourquoi bouder son plaisir ?


A bientôt Philisine !