LES BROUILLARDS DE LA BUTTE de Patrick Pécherot

Publié le par Vonnette

Mon article paru hier étant illisible...je refais une tentative ! 

"Les brouillards de la Butte" a obtenu le Grand Prix de la Littérature policière 2002

  

 

 

RESUME

"Dans le Paris de 1926, il est difficile de survivre sans un sou en poche. L'armistice de 1918 n'est pas loin, et les traces de la guerre sont encore présentes. Venu de Montpellier tenter sa chance à la capitale, Pipette en fait l'amère expérience."

MON AVIS

 Je n'avais jamais lu de livres de Patrick Pécherot, mais j'ai reçu ce livre en cadeau aussi j'ai profité des vacances pour faire connaissance avec cet auteur.

 

En lisant la préface on apprend que Patrick Pécherot à écrit ce livre en hommage à Léo Malet et à son héros Nestor Burma.

L'action se situe à Paris, à Montmartre. Le jeune héros, Pipette, qui est aussi le narrateur, accumule les galères. Il est monté de Montpellier pour tenter sa chance à Paris. Il écrit des poèmes et les déclament dans des bouges miteux. Nous sommes en 1926, entre les deux guerres et la vie n'est pas tous les jours faciles pour les miséreux. Il améliore donc ses fins de mois en pratiquant la cambriole avec des amis. Mais un jour un coffre-fort volé va dévoiler un butin plus macabre qu'à l'accoutumé car ils vont y découvrir un macchabée.  Pipette et ses comparses sont des cambrioleurs mais pas des assassins, ils vont enquêter sur le cadavre et surtout sur le propriétaire du coffre-fort. Lors de cette enquête, Pipette va croiser La Goulue, André Breton et son groupe des Surréalistes. Voici notre héros promu au rang de détective privé. 

L'enquête policière est un prétexte pour évoquer les années 30 difficiles pour les ouvriers.  La Grande guerre est finie, mais elle a laissé des séquelles. Des magouilles datant de la Grande guerre remontent à la surface. "Les brouillards de la Butte" nest pas un livre triste au contraire l'écriture est pleine de verve et d'humour, et l'accent du Titi parisien et  l'argot des ouvriers d'usine résonnent à chaque page.  

 J'ai apprécié la lecture de ce livre et la gouaille du jeune héros.

J'ai été transporté sur la Butte et j'en suis redescendue avec regret. Je lirai avec plaisir les autres titres que Patrick Pécherot a écrit comme :

 

Boulevard des Branques

 

Commenter cet article

Oncle Paul 13/09/2011 17:15


Bonjour Vonette
J'aime beaucoup ce qu'écrit Patrick Pécherot depuis son premier ouvrage : Tiuraï.
Mais si je puis me permettre de te signaler quelque chose : ton article est illisible, écriture noire sur fond noir. Ou alors il y a un bug cher Overblog
Amitiés


Vonnette 14/09/2011 14:22



Merci Oncle Paul, je vais essayer d'y remédier en "republiant" mon article ce soir !


Je ne connais pas Tiuraï...je le note pour un futur achat.


Amitiés