LE PREMIER APPELE de Christian EGO

Publié le par Vonnette

 

Le premier appelé par Ego

 

MON AVIS

Le livre commence en Ukraine en août 1941. Les allemands avancent très vite et ne vont pas tarder à rentrer dans Kiev. Le général Ziliev reçoit le premier prélat de l'Eglise chrétienne orthodoxe qui lui demande son aide pour une mission très confidentielle et hasardeuse en ces temps de guerre : transporter des objets religieux pour les mettre en sécurité, à l'abri de l'avidité d'Hitler.

Le camion contenant les objets précieux se fait intercepter par des français combattant les russes sous l'uniforme allemand. Leur chef décide de considérer comme prise de guerre le butin trouvé dans le camion. Ils l'enterre et décident de venir le déterrer quand la situation sera plus favorable. Les hommes prêtent serment de venir le récupérer ensemble.

De nos jours : deux hommes sont assassinés dans la forêt de Rambouillet. La policie piétine...Les hommes ne sont pas connus des services de police... La commissaire Delmas ne comprend rien. Toutes les pistes remontent vers un vieil homme et un pavillon de banlieu. 

Elle va devoir remonter le fil de l'Histoire.

Malgré quelques longueurs, ce roman est bien écrit et très bien documenté.  J'ai apprécié les nombreux rebondissements et l'originalité du sujet. 

  J'ai découvert que des français, autre que les "Malgré-Nous" enrôlés de force dans l'armée allemande, avaient combattu au côté des allemands pour contrer les bolchéviques : la Légion des Volontaires français.  Cette brigade avait été constituée en 1941 et approuvée par les chefs des partis soutenant la collaboration.

Un thriller historique qui se lit avec plaisir

Französiche Legion Mod1 .svg

 

Un bémol ne lisez pas la quatrième de couverture qui va vous induire en erreur sur le contenu du bouquin. Le premier paragraphe est totalement faux ! 

 

Je remercie lesEditions du Toucan pour l'envoi de ce livre

   

Christian EGO

45 ans, cadre commercial

"L'idée initiale de batir un roman et de se frotter à d'autres auteurs m'ont poussé. Ecrire est maintenant devenu un plaisir. »

 

 

 

 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 30/11/2011 09:42

Un polar avec un contexte historique bien documenté. Je suis preneuse. Mais il y a tant de longueurs que ça ?

Vonnette 30/11/2011 17:46



Par moment oui il y a des longueurs. Mais je l'ai lu avec grand plaisir quand même. Je pense que c'est un premier roman, ceci explique peut-être celà


A bientôt